Amritapuri, Inde 🇮🇳

J’ai dormi 14h non-stop et tout en écrivant j’ai les yeux qui ont envie de se fermer encore. J’étais censé mettre ma signature sur une liste ce matin avant 10h, pour signaler que j’allais bien et pour éviter que quelqu’un vienne vérifier que je sois encore vivant. En sortant de la douche à 10h30, en effet, quelqu’un avec une liste et un air contrarié est venu me rappeler les règles. J’avoue que j’aurais été plus touché si effectivement elle m’avait demandé si j’allais bien. 😉 

Ici chez Amma, je trouve un peu la même ambiance que dans les rassemblements tel qu’à Toulon. En réfléchissant d’où ça vient j’ai cet impression que ce sont nous les occidentaux autour d’elle qui en sont l’origine. Les Indiens vivent normalement, ils ont sûrement toujours connu d’être auprès de quelqu’un comme Amma est c’est pour eux peut-être la chose la plus normale qui soit. 🤔

Mais quand je vois les occidentaux, je ne vois que des blessures en caricature. Les rejetés qui cherchent à être vu, les abandonnés qui cherchent à être sauvés, les humiliés qui excellent dans le séva, les contrôlants qui prennent en charge l’organisation et les rigides qui se trouvent à faire la police. Certes, ça semble un peu dur… vérifiez… ça me touche à chaque fois. Je ne juge personne, bien évidemment. Nous sommes tous des blessés, moi inclus ! ✌️

Alors, qu’est ce que MOI je fais là ??? Quelle blessure est active ? Laquelle est-ce que je viens réparer un peu plus ? Je ne sais pas vraiment. C’est sûrement lié à la femme, à la mère… mais indirectement cela concerne bien sûr aussi mon père, mon masculin. Peut-être il s’agit de ma blessure d’abandon, le fait d’être seul, mon périple en solo… mon désir de fonder une famille. 👨‍👨‍👧‍👧

Bon, je vois bien tout ce que quelque part “il faudrait faire” ici dans l’Ashram. Ohhh, personne ne forcera personne ici. C’est une monastère, un temple, un lieu sacré de bienveillance. Ce sont des conditionnements, le contrôle sociale, les obligations induites et bien évidemment les besoins de mon enfant blessé qui me poussent à me questionner par rapport à ma manière de m’adapter… ou pas. 😅

Pendant que là, j’ai juste envie de dormir… de retourner au Prana et d’utiliser l’énergie d’Amma pour y arriver encore une fois. Je n’ai pas faim et ma gourmandise n’est pas titillé ici. Cool, alors… Je pense que je vais me donner ce droit de juste être ici et d’écouter ce qui est écrit sur la photo dans ma chambre : Vis simplement, sois simple ! Ca me parle énormément. 😏

Tout ce qui semble si intéressant dans ce monde si magnifique est pour moi simplement Illusion… et même si j’aime le jeu, il y a peu qui m’attire encore là-dedans. Que cela soit l’argent, le pouvoir, les possessions… Pourtant, je suis dedans et j’en fait partie mais aujourd’hui la seule quête qui reste depuis le temps que je chemine est de vivre mon état divin dans ce jeu. Je trouve que je me débrouille bien déjà, mais je sens que l’appel est de plus en plus fort. 😇

Comme si il y avait vraiment une place particulière dans ce jeu qui correspondrait à l’expression de mon plein potentiel, de ma réalisation d’être… et que la Vie m’y pousse vigoureusement et ne me donne pas de répit tant que je n’y suis pas. J’y vais… je le sais, je le sens… je le perçois même déjà. Il me semble essentiel que pour y aller, je ne cherche pas à y aller… 🙃

Pour y aller, il ne s’agit pas de faire ou de bouger dans tout les sens. Il s’agit à mon avis juste d’être fidèle à cette petite voix à l’intérieur de moi à laquelle je commence enfin pouvoir faire confiance. Celle qui correspond sûrement à mon enfant intérieur. Il était peut-être temps, après des années de ré-éducation par le contre-pied et le miroir. 😥

Il y a cette expression que j’ai vu sur une photo : Si tu veux aller vite, va seul. Si tu veux aller loin, va ensemble. Aujourd’hui je vais seul et je vais vite. J’en ai la tournis ! Mais, j’ai l’impression d’aller vite seulement pour apprendre à aimer à être en Amour avec moi-même avant tout, puis peut-être ensuite pour être prêt aussi à m’engager. 😅

Car même si j’étais souvent en couple, je pense que mon engagement était “limité”. J’aime beaucoup être avec Michael… mais quand j’y pense, les meilleurs moments de ma Vie ont était quand j’étais en couple. J’ai connu 7 belles histoires d’Amour, mais je ne pense pas avoir vécu la réussite de mon couple, je n’ai pas encore été papa non plus, d’ailleurs… Je sais que c’est encore possible, les deux. 🤗

Je me sens prêt pour les deux options qui se présentent devant moi, continuer seul dans cette quête de l’Unité et l’Amour absolus… mais aussi à cette manifestation “incarnée” dans notre illusion magnifique sous forme de couple, de famille, puis de me poser pour de bon, moi aussi. Car ceux qui me connaissent bien savant à quel point je suis pantouflard, casanier, monogame et fidèle. 😍

C’est peut-être ça l’invitation de mon séjour. Etre simple, vivre simplement… me poser… m’engager… D’ailleurs, au fond je suis très très très simple et le monde est très compliqué pour moi. En arrivant j’ai reçu beaucoup d’information. J’ai besoin de temps pour tout intégrer. En plus, je n’ai pas besoin de grand chose pour être heureux. 😏

Je posterais mon article ce soir et prendrais le temps de lire mes mails, whatsapps et notifications de mon blog. Trente roupies pour une heure de Wifi… En attendant je vais dormir, méditer, m’écouter… 😉 

Je vous embrasse tous 🖤❤️💛💚💙💜

PS : Un chien comme sur la photo au dessus de l’article est couché devant mes pieds pendant que je suis sur mon ordinateur au Cocobar. 😉

Retraite de Prana-Amma

Amritapuri, Inde 🇮🇳 

J’ai reconnu l’odeur que j’avais senti ici en 1994, ainsi que les femmes qui se déplacent avec grâce dans leurs saris colorés, les vaches qui se promènent encore par-ci et par-là librement, les routes poussiéreuses et les conducteurs qui adaptent chacun le code de la route au besoin de l’instant. 😅

À l’époque ça faisait « cacophonie » à mes oreilles. Aujourd’hui, étant été pendant 3 heures le passager unique du taxi qui est venu me chercher à l’aéroport avec un petit panneau avec mon nom dessus, j’ai constaté que les claxons se parlent entre eux… et se comprennent en plus. 👍

J’ai reconnu des « pousse toi je veux passer », des « attention j’arrive », ou des « vas-y je te laisse passer », ou encore des « attention tu ne m’a pas vu ? », puis aussi des « merci » et des « je t’en prie »… parfois aussi juste pour faire comprendre « je suis toujours là ». 😏

Le signal est toujours le même… Un peu nerveux peut-être, poli quand-même, insistant souvent. C’est un art de se faire comprendre. Surtout que ça roule n’importe où et n’importe comment et à n’importe quelle vitesse. Ce n’est pas exceptionnel de doubler une voiture en dépassant la voie de secours de l’autre côté !!! 😅

En plus, ils roulent tous dans le contre-sens, à gauche, ce qui date sûrement de l’époque où assis sur son cheval, face à l’ennemi, le guerrier tenait sa lance avec son bras droit. 🐎

IMG_2895

Bon, j’attends que l’accueil ouvre à 14h. Il fait chaud ici dans le pays d’Amma. Sur la route il avait des écoles portant son nom dans de beaux complexes. Ici dans l’Ashram je vois les premiers occidentaux depuis que j’ai quitté Bahrain hier soir. 🎈

J’étais content avec mon nouveaux casque à réduction de bruit. J’ai regardé des films sans entendre l’avion ! C’était cool. Parmi les films que j’ai vu il y avait une perle avec Ben Murphy « Mr Church »… J’ai pleuré à plusieurs reprises mais le moment le plus fort était… Je ne le vous dirais pas, il vaut vraiment la peine. 👍

C’était une longue route, 3 avions et un parcours de 24 heures environ. Et là, quelques heures plus tard, j’ai ma chambre au 13ème étage avec une vue magnifique, j’ai déjà suivi un tour guidé de l’ashram et je ne vais pas tarder à me coucher. J’entends les oiseaux tout proche et des Bahjans au loin. 😴

IMG_8054

Le travail a déjà bien commencé. J’ai fait une manipulation avec mon portefeuille et un billet de 50€ s’est envolé du 13ème étage et a atterri sur un toit. Plus tard quand j’ai vérifié il était parti. Quelqu’un en avait sûrement plus besoin que moi. Le don sans attendre de retour… C’est bien Amma ça. Et ça donne un ton de départ à mon séjour. 🎁

J’ai la chance, Amma sera dans son ashram à partir du premier mai. Entre temps je vais me poser, me reposer. J’ai envie de calme et je ne sais pas encore de quelle manière je vais participer à la vie ici. Je vais sûrement faire du séva (service désintéressé), mais je ne sais pas encore quand. Je ne suis pas pressé. J’ai surtout envie d’être intensément avec moi, si j’y arrive. 💓

Douce nuit à tous ❤️💛💚💙💜 

Une part « autoritariste »

Istanbul, Turquie 🇹🇷

J’ai quelques heures devant moi avant la suite de mon voyage. Là, je suis à Istanbul et le prochain escale est à Bahrain dans le golf de Persie. J’y arriverais dans la nuit… puis enchainerais 2 heures plus tard, à 02h30 pour Thiruvananthapuram dans le sud-ouest de l’Inde, l’aéroport la plus proche de l’ashram d’Amrita, Amritapuri. 🇮🇳

Je m’offre des cadeaux ! Déjà, quelqu’un de l’ashram viendra me chercher à l’aéroport. C’est du luxe ! Mais, c’est l’Inde et je sais que tout est possible. Je me prépare à tout… Il se pourrait très bien que… mmmm, je ne le dirais pas. Je ne vais quand-même pas provoquer la chose, n’est-ce pas ? 🚖

Des cadeaux donc ! Le voyage en est déjà un… les rencontres sur ma route en sont, et j’en ai tout le temps. J’adooooore ça !!! Puis, je viens de craquer pour une casque Bose avec réduction de son. Très léger et pratique pour l’avion, mes films et la gestion de la musique quand j’anime les retraites. 🎧

Je me suis mis quelque part dans un café pour vous écrire et charger en même temps mes appareils, dont mon casque. Le plus rapide et le plus simple est de brancher mon ordi et de brancher tout les autres sur les ports de celui-ci. 💻

Il y avait un truc bizarre dans l’avion. Il y avait quasiment que des hommes. Derrière ma rangée, le 20, plus aucune femme ! D’abord je pensais que j’étais dans un avion gay… 😉 Ensuite, j’ai compris qu’il y avait un groupe énorme de camionneurs Turque qui avaient fait un voyage par l’intermédiaire de leur entreprise. 🚚🚛🚚

Ca donnait une ambiance un peu particulière. Très chargé de testostérone et en effet, au milieu du vol une dispute entre deux chauffeurs a éclaté. J’avais rien suivi sur le moment, je regardais un film. C’est après que j’ai composé le puzzle. Ils avaient bu et se sont disputés parce que l’un trouvait que l’autre parlait trop fort. 🗣

Je ne me sentais pas concerné… Si seulement je n’avais pas reçu un message d’une Amie médium qui m’écrivait : “Il semble qu’en Inde, tu vas a la rencontre d’une part « autoritariste » en toi… Très masculine dans l’énergie… C’est le père qui porte ça. Tu vas chercher la clé pour en finir avec ça.” 👨‍✈️

J’ai donc sûrement vu ma lutte intérieur. Une partie qui s’exprime trop fort et l’autre qui se sent agressé. Un déséquilibre qui n’arrange pas mon histoire, car cela me met régulièrement dans une sorte de revendication un peu trop provocatrice et je pourrais très bien faire peur aux gens ou les pousser au jugement me concernant. ⚖️

Ce matin j’ai reçu un mail de quelqu’un qui me partageait son ressenti et ses doutes par rapport à ma dernière newsletter. C’était très respectueux, car la personne ne parlait que d’elle. J’ai beaucoup apprécié et du coup j’ai pu mieux entendre. Cela confirme ce que je viens de dire. J’y vais parfois encore un peu fort, trop dans la provocation. Une recherche de reconnaissance, sans aucun doute. 🤒

Des cadeaux… encore et encore. La belle Jennifer qui demandait à emprunter mon chargeur de téléphone, ce qui a provoqué un bel échange et m’a presque fait louper ma correspondance. Puis Firat, un beau jeune homme assis à côté de moi dans l’avion avec qui j’ai plongé tout de suite dans les méandres de la spiritualité quantique. Un clin d’oeil de la synchronicité, Jennifer n’avait pas le même vol, mais le même numéro de siège que moi, A13. 🙋🏽‍♂️

Merci la Vie, merci… merci… merci… 🙏🏻

Je posterais ce message dès que j’ai du réseaux wifi… en attendant, douce nuit à tous… 👨‍❤️‍👨

L’ancien s’en va

Montpellier 34000, France 🇫🇷

Devant un autre petit thé et après un dernier film ici à Montpellier, j’attends ma chauffeuse pour le trajet vers Arles. Tout à l’heure, avec un des derniers amis proche qui me restent, j’ai évoque le fait que le monde autour de moi change de tout au tout. 🌎

J’en ai l’habitude… Déjà dans le passé, à chaque fois qu’un changement s’opérait à l’intérieur de moi, en fonction de l’importance, une certaine nombre de choses changeaient autour de moi : compagne, habitation, travail, clients, amis… et encore. 👀 Lire la suite…

Mon cher journal…

Montpellier 34000, France 🇫🇷

C’est ainsi que j’ai souvent envie de commencer mon écriture. Au fond je ne sais pas à qui je m’adresse, à part quelques uns parmi vous dont je sais qu’ils sont là au quotidien et aussi que je vois qu’il y a beaucoup de « cliques » sur mes articles. Dans mon fort intérieur, j’écris avant tout pour moi et m’adresse à une partie de moi-même. C’est peut-être pour ça que l’envie me prend parfois de commencer par « Mon cher Journal ». 📰

En fin de compte, mon clavier est mon seul interlocuteur palpable dans cette histoire. Mais qu’il n’y a pas de malentendu, j’aime vous prendre en témoin. Sans vous, mon échange restera en vase clos et perdra toute sa saveur pour moi. J’aime vous partager ce que je vis. Surtout que cela devient de plus en plus magique et de plus en plus intime. Ca tombe bien, ici c’est mon journal intime… ouvert à tous… et vous êtes tous invités. ⌨️

Lire la suite…

De « Conférence » à « Causerie »

Plouha 22580, France 🇫🇷

J’ai choisi le mot “Causerie” pour la même raison pourquoi j’ai changé “Stage” en “Conférence”. J’associe automatiquement “Stage” ou “Conférence” au travail, à l’enseignement, à l’effort. Dans mon esprit, une conférence est formelle et ordonnée, tandis qu’une Causerie est davantage conviviale et sans structure. 🗣

Avec le mot Causerie, je ne prétends rien, je partage… c’est tout. J’aspire au plus profond de moi à être “avec” et non pas “au-dessus”, même si je peux encore avoir des vieux réflexes de temps en temps. C’est surtout depuis que je suis dans le processus Pranique que la liberté à laquelle je goutte, me sort complètement du besoin d’aider, de sauver ou de convaincre. 🚑

Lire la suite…

Mon intention derrière les retraites

Plouha 22580, France 🇫🇷

Aujourd’hui, tout en me promenant dans les environs de Plouha, je pensais à mon rêve, les retraites et le sens derrière tout ça. Jusque peu je ne voyais pas la place que prenaient mes  “retraites” sur ce chemin vers ma liberté et la réalisation de mon rêve. 😴

D’ailleurs, j’ai déjà failli tout arrêter à plusieurs reprises au cours des dernières rencontres. Je n’ai plus envie de vivre des situations compliquées, des résistances au bonheur ou des situations conflictuelles inutiles. Si cela se présente malgré moi, au delà de ma volonté, d’accord, ainsi soit-il. Par contre, je n’ai plus envie de créer ou maintenir volontairement des sources de contrariétés. 😖

Lire la suite…