Mon péché mignon

Amsterdam aéroport Schiphol, Pays-Bas 🇳🇱

Depuis que je vis à Amsterdam, depuis que j’ai 6 ans, je raffole de Krokettes. Dès que j’avais un peu d’argent dans ma poche j’en achetais. Même les amants de ma mère savaient comment m’amadouer en apportant quelques pièces de cette friandise avec eux. 🙃 

Ce n’est pas le seule chose que j’aime manger. Ici en Hollande il y a beaucoup de spécialités alimentaires, comme la réglisse, le hareng, la charcuterie de vache, le fromage, les pancakes, les gauffres au sirop d’érables, etc. Mais le kroket est le seul aliment que je n’ai jamais cessé d’apprécier. 😊

Croquette (kroket en Hollandais) est un mets très populaire aux Pays Bas. Une croquette se mange frite et a la forme d’une saucisse épaisse enrobée d’une couche de chapelure.  Si elle est ronde, on l’appelle « bitterbal » et avec cette forme elle est surtout utilisée en tant qu’apéritif. Une croquette est croquante et dure à l’extérieur, mais très douce et onctueuse à l’intérieur. Après avoir été frite, l’intérieur peut être très chaud. 🔥

Tous les ans 300 millions de croquettes sont vendues dans les Pays Bas, faisant d’elle le deuxième plat préféré, seulement dépassé par la frikadel, une espèce de hot-dog de viande hachée, ce qui vend environ 580 millions tous les ans. Ces chiffres n’incluent pas les croquettes frites et mangées à la maison, ce qui représente probablement des millions aussi. 😳

Comme les croquettes se vendent tellement bien aux Pays-Bas, des fournisseurs ont souvent essayé de les vendre dans d’autres pays, mais ont échoué, même dans les pays voisins comme La Belgique et L’Allemagne. Certains pensent que ce soit en raison du contraste étrange entre le extérieur et intérieur de la croquette et sa nature peut-être trop simple. Les seuls endroits étrangers où la croquette se vend bien sont des endroits qui attirent un grand nombre de touristes néerlandais, comme la Costa del Sol. 🌞

J’étais surpris d’apprendre que la croquette était réellement une invention Française, et qu’elle a été présenté aux Pays Bas seulement au début du 20ème siècle. En 1909, le patissier Néerlandais Kwekkeboom a trouvé une croquette frite remplie de ragout en France sur un de ses voyages. Les Français avaient l’habitude de faire toute sorte de remplissage pour leurs croquettes : diverses sortes de viande, poissons, légumes, pommes de terre, etc. 🍤

Kwekkeboom a présenté la croquette aux Pays Bas et a commencé à produire des croquettes remplies du boeuf de bonne qualité. La croquette est devenue une histoire de succès, et de nos jours il y a de nombreux fournisseurs, bien que la qualité et le prix puissent différer considérablement. Les plus célèbres aujourd’hui sont encore Kwekkeboom mais aussi un sandwicherie très ancien dans le centre d’Amsterdam appelé Dobben (qui se trouve derrière le théâtre Tuschinski, sur la photo de l’article de hier). Le plus souvent je les achète chez Febo et je les sors d’un mur rempli de petits casiers. 😌 

2089f033-7b12-4dca-abd0-306c2f024276

Quand j’avais environ 16 ans, j’en ai même fabriqué une fois sur des plaques chauffantes dans la chambre au grenier où j’habitais. C’était pour faire plaisir et pour surprendre ma mère qui revenait de deux semaines de vacances. Pour faire le ragout, il suffit de faire un roux à partir d’un potage clair, du beurre, de la farine et les ingrédients (viande, crevettes, légumes, etc.) de son choix. Une fois terminé, il est nécessaire de faire refroidir le mélange au frigo pour que le ragout devient plus solide et facile à manipuler pour produire les formes souhaitées. Ensuite, il faut les rouler dans la chapelure et les plonger quelques minutes dans l’huile de friture bien chaude. Attention à ne pas se brûler la bouche.  Miam… 🙏

Je peux très bien m’imaginer que la croquette trouve ses origines à une époque où les gens mangeaient plus simplement que nous aujourd’hui et peut-être pas toujours à leur faim. Au départ, il y avait sûrement simplement une soupe claire, plus ou moins garnie. Quand il y avait un peu de beurre ou de farine, la soupe se transformait facilement en ragout et se mangeait avec du pain ou des céréales. Il faut peu d’imagination pour comprendre que des restes  laissées au frais étaient peut-être ensuite simplement roulées dans des miettes de pains qui se trouvaient sur la table et dans les paniers à pain, puis étaient frits dans de l’huile. 😏   

Là, je suis à l’aéroport. Je me suis bien reposé chez mes amis à Amsterdam. Je vais vers Toulouse, animer une retraite de trois jours à Mirepoix. J’avoue que j’appréhende un peu le temps à venir. Je pense que je vais être amené à agrandir ma zone de confort. Je vais faire attention à rester bien centré et présent, pour ne pas louper une miette de ce que la vie m’invitera à vivre. 🎁

Merveilleuse journée à tous… 🖤❤️💛💚💙💜

Libéré de “ça” aussi

Amsterdam, Pays-Bas 🇳🇱

J’ai toujours cherché une femme. A part ma mère j’ai eu huit belles histoires d’amour, plusieurs histoires courtes et beaucoup d’histoires où j’étais seul à être amoureux ou, au contraire, seulement l’autre. Ca ressemble à un vie de rêve pour un homme. Pourtant, chaque histoire, à part celle qui a duré 21 ans, était source de grande souffrance. 😳

Soit J’étais avec quelqu’un, soit je cherchais quelqu’un. Toute ma vie… Ma motivation principale dans mes actions a toujours été de trouver une partenaire, depuis que je suis tout petit. Quand je faisais du sport c’était pour trouver une jolie fille, quand j’allais au cinéma c’était pour voir un film mais aussi pour peut-être trouver quelqu’un, quand j’allais en boîte mes intentions étaient déjà plus claires… même si je rentrais à chaque fois bredouille. 😏 Lire la suite…

Faire de la place

Amsterdam, Pays-Bas 🇳🇱

L’ordinateur de mon Ami rame ! Je m’y connais un peu plus que lui et nous avons tous les deux un MacBook Pro, alors, nous sommes partis ensemble pour donner à sa machine un bon nettoyage et l’augmentation de sa mémoire vive. Entre son ordi et le mien le message qui m’est adressé est très clair : Pour une nouvelle vision (un écran remplacé), il faut faire de la place de deux manières différentes. 💻

D’abord en se libérant consciemment de l’ancien (nettoyage de ce qui est en trop sur le disque dur) ce qui permettrait de doubler mon attention afin de pouvoir gérer tout ce qui vient vers moi (augmentation de la mémoire vive). Si je ne fais pas attention, je deviendrais, comme l’ordi de mon Ami, obsolète. 🔥 Lire la suite…

Des cadeaux

Amsterdam, Pays-Bas 🇳🇱

Ca fait déjà quelques jours que je suis de retour dans la ville de mon enfance. Je pense que parmi toutes les villes que j’ai visité c’est bien ma préférée. J’aime entre autres sa taille. Tout peut se faire à pied, même si les “Amsterdammers” prennent le vélo ou le tramway dès que la distance dépasse 200 mètres. J’emprunte un vélo de mes amis uniquement quand je suis pressé, ce qui m’arrive rarement. 🚲

L’autre jour Marion, l’Amie adorable de Ruben, en me voyant partir à pied vers l’ambassade de l’Inde au nord de la ville pour chercher mon visa, m’a dit : “Tu peux prendre mon vélo si tu veux”. Après lui avoir remercié pour sa proposition, je lui ai demandé : “Pour quoi faire ?”. Sur quoi elle me dit, tout à fait logiquement : “Pour être de retour plus rapidement !”. Je lui ai répété gentiment ma première question : “Pourquoi ? Je n’ai que ça à faire !!!” 😍 Lire la suite…

Les retraites d’août et de novembre 

Wijk aan Zee, Pays-Bas 🇳🇱

Chaque retraite est différente… et j’aime ça ! Il se passe toujours exactement ce qu’il faut pour que je puisse “faire mon miel” et que je repars plus riche. Parfois je vois venir le thème de loin, gros comme le nez au milieu de la figure. Parfois, comme à la dernière retraite de 12 jours, je vis des surprises extraordinaires qui ne sont pas toujours simples mais tellement libératrices. 😍

Je suis très conscient et heureux qu’en animant je ne peux pas m’extraire du scénario qui se présente. En prenant du recul, je vois bien ce qui se passe pour moi. Jusque là je me suis souvent occupé des résistances au bonheur, de ce qui m’empêchait à aller vers le nouveau. Aujourd’hui autre chose semble se présenter, une nouvelle époque s’annonce. 😅 Lire la suite…

Je dis NON

Wijk aan Zee, Pays-Bas 🇳🇱

J’ai tellement eu besoin de me sentir aimé… depuis tellement longtemps. Il est logique que j’ai passé quasiment toute ma vie à faire un effort terrible pour que l’autre veut bien de moi. Sans me rendre compte j’ai passé mon existence à faire des compromis. Je disais OUI à l’autre et je m’oubliais. 😣 

Le premier acte que j’ai posé pour briser l’emprisonnement psychique dans lequel je me trouvait était le clash avec mon père il y a environ 7 ans. Il me traitait avec tellement de dédain depuis tellement longtemps qu’à un moment je suis (enfin) sorti de mes gonds. C’était tellement violent que mon père s’est brisé la hanche quelques jours après et moi j’ai eu une zona. 🤔 Lire la suite…