Plus simple encore

Allonnes (72), France 🇫🇷

C’était un passage de nouvel an tranquille avec Nathalie chez elle. Un bon feu de cheminée, un film sympa, des jus de fruits, un peu de chocolat… puis la découverte qu’avec un peu de cannabis, Patrick Sébastien pouvait être vraiment génial. 😉 

J’avais mangé la veille. Trop et trop de choses. Ma mémoire gourmande me jouait des tours. Je mangeais, espérant encore une fois trouver le gout que je cherchais… en vain. Comme j’étais seul et que j’avais envie de flotter un peu, j’avais mis un peu d’herbe dans mon bouillon. Du coup, je n’ai pas senti mes limites alimentaires et j’ai continué jusqu’à l’indigestion. En plus, le fait de manger sous influence, me donne une sensation chaude et très agréable au niveau de mon plexus. 🤪

La première nuit de l’année était longue et riche et comme je peux rester au lit aussi longtemps que je le veux, le réveil peut se faire en douceur. Souvent je vis mon retour comme une méditation que j’aime faire durer. Actuellement ma vie est aussi simple que ça. Dormir, méditer, écrire… avec un petit film par-ci et par-là. 😌  

J’aspire à plus de simplicité encore. Mon exploration se passe autour de ça quand je suis seul. Pour rentrer “à la maison”, il semble nécessaire que je reste avant-tout bien dans mon territoire, que je ralentisse et que je sois autant que possible dans l’ici et maintenant avec mon attention pleinement sur la sensation dans mon ventre. 💓

Ce matin je me faisais la réflexion que certaines choses dans ma vie avaient malgré tout la tendance à se compliquer et que cela m’éloignait de moi. Je parle entre autres de toute cette histoire de culture ancienne, de la déesse mère, de sorcières, de dragons, d’énergie sexuelle, d’initiations, etc. Quelque chose de très simple peut devenir rapidement très compliqué et du coup inaccessible. 🤔

Et quand quelque chose devient accessible seulement à peu d’entre nous, il faut des intermédiaires, des prêtres, et dans ce cas le jeu autour du pouvoir n’est pas loin. Ça ne me plait pas du tout. Ce n’est pas là où j’ai envie d’aller. De mon point de vue, le pouvoir et la puissance ne co-habitent pas ensemble. Le pouvoir fait pour moi partie du monde de la peur, tandis que la puissance fait partie du celui de l’Amour. 💝

Je le vis comme une piège potentiel et je pense que j’ai à rester très vigilant. Le piège du savoir… Le savoir qui peut nous séparer entre savants et ignorants et qui peut être source de désaccords et même des guerres, juste parce que les connaissances diffèrent de l’un à l’autre. Le savoir vu ainsi peut être source de dualité et de ne pas savoir nommer ou quantifier quelque chose me semble du coup une richesse extraordinaire. 😏

Pendant une journée nature que j’avais organisé, il y a une dizaine d’années en arrière, il y avait Daniel. Il était pépiniériste et à un moment donné pendant la promenade je lui ai demandé le nom d’un arbre que je percevais au loin.  Il me répondais en me disant “c’est un arbre”. Bien évidemment ça m’énervait… et en même temps je trouvais son explication tellement pertinente que je ne l’ai jamais oublié. Il disait que tant que nous mettons pas de nom, nous verrons peut-être l’arbre tel qu’il est. 🌲 

Je pense qu’un de mes défis du moment est de devenir aussi innocent qu’un enfant vierge d’apprentissage. Juste exprimer ce que je sens ou ce qui se passe pour moi, sans interprétation, sans mettre trop de mots colorés et rester ainsi au plus près de moi. Le reste mérite peut-être juste un beau silence de qualité. 🤫

Mes explorations deviendront de cette manière plus simples encore. Quoi qu’il en soit, dans le fond, tout ce que je perçois n’est qu’une illusion me permettant de faire l’expérience de qui je suis vraiment… ou pas. Etre ou ne pas Etre… Il s’agit juste de discerner quel état m’approche de ce que je suis et lequel m’en éloigne. Pas besoin de compliquer avec des mots. 🗣 

Certes, les mots peuvent rendre des concepts palpables. Ça facilite le partage. Pourtant, ça peut immobiliser en même temps une réalité qui est en mouvement perpétuel et qui ne se laisse pas enfermer. Pourquoi ce besoin systématique de figer un ressenti et de créer une vérité absolue à partir de quelques expériences qui, si nous regardons de près, se ressemblent souvent que grossièrement ? 🗿

Déesse-mère, sorcière, dragon… des termes qui représentent quelque chose pour moi, qui existent bel et bien dans l’inconscient collective et qui permettent de s’imaginer de quoi il pourrait s’agir. Pourtant, il n’y pas de sorcières, ni de dragons, ni de déesse-mère. Ces mots véhiculent juste un ressenti concernant une vérité absolue vécu à l’intérieur de moi. 🤪

Soyons simples… même si du coup il sera peut-être encore moins simple de me comprendre. Sur mon chemin vers « la maison », vers « ma réalisation », vers « toutes les possibles » ou encore, vers « qui je suis vraiment », je passe de la dualité à l’unité, de la peur à l’amour, de la superficie à la profondeur, de l’illusion matérielle à la réalité énergétique. 💥

Ce passage d’un état à l’autre va de pair avec la libération progressive de tout ce qui semblait figé. Mon exploration tourne autour de cette mise en liberté… et ça donne des sensations fortes, très fortes… très intenses, très vivantes. Les mots et les images que j’attribue à mes sensations crées des impressions qui facilitent une compréhension mais le faussent et figent peut-être en même temps. Car ces sensations ne sont que des sensations… Il n’y a rien de physiquement réel là-dedans. 😇 

Pour moi, la seul réalité immuable qui constitue le fond de mon existence, est que nous sommes tous ensemble une seule énergie autonome, indestructible, éternelle… et créatrice  d’une mise en scène, permettant de faire l’expérience de QUI elle est réellement, à partir de ce qu’elle n’est pas. Toute forme que l’énergie prend pour exprimer ce qu’elle n’est pas, est de mon point de vue une illusion matérielle et seulement une réalité en tant qu’énergie. 🙃

Je vous souhaite un délicieux départ, même si ce n’est qu’une illusion…💗💞💓 

14 réponses

  1. Alain

    Tes propos me rappellent un message d’un ami après lui avoir parlé de mes expériences de dragon.
    J’avais conservé ce message que voici :

    « Pour continuer à aller plus loin, il faut avant tout ne pas vouloir expliquer.
    “L’explication” est la méthode de l’égo, ou du mental, pour tout stopper, tout récupérer et tout altérer.
    Il faut vivre l’expérience sans la “nommer”, sans faire intervenir la raison, l’intelligence et l’analyse.

    Il faut enfin se poser la question : c’est quoi, ou quel mécanisme, qui veut expliquer, c’est quoi qui veut être reconnu….. »

    Aimé par 1 personne

  2. Alain

    Ces dernières semaines, j’ai commencé à relire un livre intitulé « Le voyage hors du corps » de Robert Monroe. Je l’avais acheté il y a une dizaine d’années suite à des phénomènes que je vivais au moment du sommeil.
    J’ai pensé prendre la résolution pour 2018, de réussir mon premier voyage hors du corps 🙂
    Mais ces derniers temps, une autre idée se fait jour, et je la trouve en ligne avec cette fameuse simplicité que tu évoques.
    Plutôt donc que de fuir mon corps, j’ai bien envie d’aller plus avant à sa rencontre, de m’y reconnecter en profondeur.
    Je le crois porteur de toutes nos mémoires, bonnes et moins bonnes.
    Et je suis convaincu qu’il à beaucoup de choses à nous enseigner de manière directe, sans passer par l’intellect, juste une rencontre de corps à cœur entre moi et moi par le biais des plantes.
    Le retour au corps n’est-il pas en soi un retour à la maison ?
    Je nous souhaite une année de reconnexion intérieure.

    Aimé par 1 personne

      1. Carron

        Je ne comprends pas: en quoi serait-elle absolue si elle ne l’est pas pour tous?
        Qu’est ce qu’une verité absolue pour toi?
        (Pour moi : la pesanteur est une realite absolue, le soleil aussi, les battements du coeur …)

        Aimé par 1 personne

  3. Carron

    Je comprends ta phrase par :
    « nous (humain, animaux…) ne sommes qu’energie et que tu n’es pas dupe de la différence illusoire entre les êtres.  »
    Car sinon, je dirais que ce qui est absolu est démontrable, et ne peut donc pas être vrai pour l’un et absurde pour l’autre!!.😉
    (Einstein a prouvé la transformation de la matiere en energie e=mc2 et c’est donc une verite absolue que nous sommes energie !)

    Aimé par 1 personne

  4. Carron

    Effectivement cher Michaël, les personnes ont souvent du mal a croire certaines réalités absolues, lorsqu’ellesne sont pas évidentes.

    Il n’empêche qu’une personne a l’esprit sain et rationnel ne pourra pas nier l’à-propos d’une personne qui pense et agit en se conformant aux implications de cette réalité, mais plutôt penser que cette personne est rigoureuse, cohérente et de bon sens.

    donc, pour moi, une réalité démontrable garde l’avantage sur toute autre réalité non-démontrable fut-elle ressentie comme absolue par quelques-uns.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s