Voir la beauté en toute chose

Saint Pierre La Mer (11), France 🇫🇷

Depuis mon voyage en Inde, le miroir me montre systématiquement les mêmes trois endroits où je dois mettre mon attention ; rendre grâce, sourire et ne voir que la beauté dans chaque chose. J’avoue que malgré toutes mes années de pratique, c’est un défi qui me demande énormément d’effort. 😅 

Surtout qu’en avançant sur mon chemin de liberté, les aspects « faussement positifs » disparaissent au fur et à mesure de mon comportement. Je n’ai plus envie, ni la patience d’accueillir les plaintes et les jérémiades habituels des gens. Je me rends compte à quel point la négativité semble un passe-temps favori pour beaucoup d’entre nous. 😔

Il est rare que je rencontre des personnes qui sont positives ou qui au moins font l’effort de l’être. Et si j’en trouve, très souvent, dès que je l’observe dans son quotidien, les plaintes, critiques, jugements et autres habitudes de ce genre, reprennent rapidement le dessus. 😒

Je constate que ce comportement est souvent tellement habituel et automatique que les gens ne sont même pas conscients eux-mêmes de leur propre négativité ! Les endroits où je trouve le plus de positivité est dans le commerce où la positivité est un bon argument de vente. Et bien évidemment, ce « faux positif » se trouve donc également dans le monde de la spiritualité et du développement personnel. 😫

Je le dis et je me répète. Je suis conscient que c’est MA négativité que je projette autour de moi. Tout ce que je vois chez les autres, c’est moi ! Je le sais… Pendant des années j’ai accueilli tout ce que j’ai pu, sachant que chaque aspect de « l’autre » que j’arrivais à accueillir, aimer et intégrer était un aspect de moi-même que j’étais en train d’accueillir, aimer et intégrer. 😌

J’ai fait ce que j’ai pu pendant longtemps et aujourd’hui je n’y arrives plus. Je n’ai plus aucune motivation d’intégrer des parties de moi que je ne supporte pas, des parties de moi qui m’empêchent de décoller et de m’envoler. 😤

Je vois bien que ma motivation venait de mes blessures : de mon besoin d’être aimé ou apprécié, d’être important, de ne pas être seul, d’être respecté, d’être fiable et solide, etc. Aujourd’hui mes blessures ne sont plus assez actives et ma liberté est trop grande pour que je puisse me forcer à quoi que ce soit de « faux ». 🤥

Et peut-être je me trompe de chemin… C’est possible. Je reste malgré tout vigilant. Le chemin sur lequel je suis devient de plus en plus étroit, les compagnons de route se font de plus en plus rares et il y a de moins en moins de place pour du superflu. 🐫

Pourtant, sens que c’est le bon chemin… Comment ? Tout simplement parce que je sens que je n’ai pas le choix d’être ailleurs si le désir au fond de mon être est d’aller vers l’Amour, le vrai. 💙

Quand je me vois faire, souvent je me fais peur. Je me vois de plus en plus dur et intolérant envers ceux qui se plaignent et restent dans leur négativité destructrice. S’il reste si peu de gens autour de moi c’est parce que j’ai laissé partir tous ceux que me tirent vers le bas, même si je les aimais bien. ☠️

Par contre, je me vois aussi dans l’extrême opposé… Il suffit que je sois entouré des personnes qui disent OUI à la Vie et qui construisent sachant rester dans leur territoire. Dans ce cas, je me sens chez moi, heureux et porté par la Vie. 🌻

La dureté en moi me déplaît, bien évidemment. Pourtant, je ne peux pas faire autrement… je ne peux plus faire autrement ! Je sens au fond de moi quelque chose qui hurle : « TOUT OU RIEN ! » Alors, je choisi pour le « TOUT » et j’y vais à fond… prêt à perdre ce qui me reste. 😍

(Vous voulez savoir comment je me sens ? Regardez ce film… Ca ressemble beaucoup 😉)

Donc, je dit NON au comportement destructif. Que ceux qui ont attrapé cette maladie passent leur chemin ! Par contre, bienvenue à ceux qui veulent apprendre et construire, qui sont dans le OUI et qui aiment explorer ensemble des horizons nouveaux. Pour eux, s’ils le souhaitent, une rencontre se prépare pour novembre. 🌈

En attendant, pour moi-même basculer définitivement vers mon OUI intérieur, j’ai absolument besoin d’arriver à voir la justesse et la beauté en toute chose. Avec mon ami Alain, chez qui je suis, c’est notre grand défi. Tout en restant chacun dans son territoire. Pas une mince affaire. 🚚

Nous sommes déjà sortis deux fois avec sa camionnette et cherchant la beauté… Quelques photos-souvenir pour vous sur cette page. 📷

Délicieuse journée à tous 🖤❤️💛💚💙💜

 

10 réponses

  1. Paul

    cher ami, tout les chemins peuvent etre le bon route…quand on prends le temps pour voir la beauté a cote de ce chemin( pardonnez moi pour mon mauvais Francais)
    Ton ami Hollandais
    Paul

    Aimé par 1 personne

  2. marycolibrivinois

    Bonjour Michael,
    J’aime ton texte parce qu’il reflète ce que je ressens depuis des mois de nomadisme. Je me rends compte que fumer me permet de m’isoler pour ne pas voir cette misère autour de moi en même temps que cela me détruit. Comme j’ai envie de me donner de la douceur et pas toujours me flageller pour ne pas montrer ma fragilité…
    Belle journée et big hug rempli de douceur.
    Mary

    Aimé par 1 personne

      1. Catherine

        C’est vrai ! en même temps, c’est un processus interieur, il n’y a rien à faire, juste à laisser vivre en lui accordant toute son attention, Jean de la Croix dans ‘La nuit obscure’, décrit bien ce passage où l’âme, après s’être dépouillée de tout ce qui l’encombre, tant sur le plan des sens que sur le plan de l’esprit, se repose enfin dans son sanctuaire intérieur à la rencontre de l’Un.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s