Mon péché mignon

Amsterdam aéroport Schiphol, Pays-Bas 🇳🇱

Depuis que je vis à Amsterdam, depuis que j’ai 6 ans, je raffole de Krokettes. Dès que j’avais un peu d’argent dans ma poche j’en achetais. Même les amants de ma mère savaient comment m’amadouer en apportant quelques pièces de cette friandise avec eux. 🙃 

Ce n’est pas le seule chose que j’aime manger. Ici en Hollande il y a beaucoup de spécialités alimentaires, comme la réglisse, le hareng, la charcuterie de vache, le fromage, les pancakes, les gauffres au sirop d’érables, etc. Mais le kroket est le seul aliment que je n’ai jamais cessé d’apprécier. 😊

Croquette (kroket en Hollandais) est un mets très populaire aux Pays Bas. Une croquette se mange frite et a la forme d’une saucisse épaisse enrobée d’une couche de chapelure.  Si elle est ronde, on l’appelle « bitterbal » et avec cette forme elle est surtout utilisée en tant qu’apéritif. Une croquette est croquante et dure à l’extérieur, mais très douce et onctueuse à l’intérieur. Après avoir été frite, l’intérieur peut être très chaud. 🔥

Tous les ans 300 millions de croquettes sont vendues dans les Pays Bas, faisant d’elle le deuxième plat préféré, seulement dépassé par la frikadel, une espèce de hot-dog de viande hachée, ce qui vend environ 580 millions tous les ans. Ces chiffres n’incluent pas les croquettes frites et mangées à la maison, ce qui représente probablement des millions aussi. 😳

Comme les croquettes se vendent tellement bien aux Pays-Bas, des fournisseurs ont souvent essayé de les vendre dans d’autres pays, mais ont échoué, même dans les pays voisins comme La Belgique et L’Allemagne. Certains pensent que ce soit en raison du contraste étrange entre le extérieur et intérieur de la croquette et sa nature peut-être trop simple. Les seuls endroits étrangers où la croquette se vend bien sont des endroits qui attirent un grand nombre de touristes néerlandais, comme la Costa del Sol. 🌞

J’étais surpris d’apprendre que la croquette était réellement une invention Française, et qu’elle a été présenté aux Pays Bas seulement au début du 20ème siècle. En 1909, le patissier Néerlandais Kwekkeboom a trouvé une croquette frite remplie de ragout en France sur un de ses voyages. Les Français avaient l’habitude de faire toute sorte de remplissage pour leurs croquettes : diverses sortes de viande, poissons, légumes, pommes de terre, etc. 🍤

Kwekkeboom a présenté la croquette aux Pays Bas et a commencé à produire des croquettes remplies du boeuf de bonne qualité. La croquette est devenue une histoire de succès, et de nos jours il y a de nombreux fournisseurs, bien que la qualité et le prix puissent différer considérablement. Les plus célèbres aujourd’hui sont encore Kwekkeboom mais aussi un sandwicherie très ancien dans le centre d’Amsterdam appelé Dobben (qui se trouve derrière le théâtre Tuschinski, sur la photo de l’article de hier). Le plus souvent je les achète chez Febo et je les sors d’un mur rempli de petits casiers. 😌 

2089f033-7b12-4dca-abd0-306c2f024276

Quand j’avais environ 16 ans, j’en ai même fabriqué une fois sur des plaques chauffantes dans la chambre au grenier où j’habitais. C’était pour faire plaisir et pour surprendre ma mère qui revenait de deux semaines de vacances. Pour faire le ragout, il suffit de faire un roux à partir d’un potage clair, du beurre, de la farine et les ingrédients (viande, crevettes, légumes, etc.) de son choix. Une fois terminé, il est nécessaire de faire refroidir le mélange au frigo pour que le ragout devient plus solide et facile à manipuler pour produire les formes souhaitées. Ensuite, il faut les rouler dans la chapelure et les plonger quelques minutes dans l’huile de friture bien chaude. Attention à ne pas se brûler la bouche.  Miam… 🙏

Je peux très bien m’imaginer que la croquette trouve ses origines à une époque où les gens mangeaient plus simplement que nous aujourd’hui et peut-être pas toujours à leur faim. Au départ, il y avait sûrement simplement une soupe claire, plus ou moins garnie. Quand il y avait un peu de beurre ou de farine, la soupe se transformait facilement en ragout et se mangeait avec du pain ou des céréales. Il faut peu d’imagination pour comprendre que des restes  laissées au frais étaient peut-être ensuite simplement roulées dans des miettes de pains qui se trouvaient sur la table et dans les paniers à pain, puis étaient frits dans de l’huile. 😏   

Là, je suis à l’aéroport. Je me suis bien reposé chez mes amis à Amsterdam. Je vais vers Toulouse, animer une retraite de trois jours à Mirepoix. J’avoue que j’appréhende un peu le temps à venir. Je pense que je vais être amené à agrandir ma zone de confort. Je vais faire attention à rester bien centré et présent, pour ne pas louper une miette de ce que la vie m’invitera à vivre. 🎁

Merveilleuse journée à tous… 🖤❤️💛💚💙💜

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s