Ni ton thérapeute, ni ton père

Allonnes (72), France 🇫🇷

Ca fait pas mal de temps que je perds patience avec des gens. Ca commençait déjà pendant la période où j’accompagnais encore. Ca me déroutait car en tant que thérapeute, la patience m’était indispensable. ⏳

Aujourd’hui, avec le recul, je vois bien à quoi c’est lié. Je vois bien qu’au fur et à mesure que je deviens libre, je n’ai plus envie de me vendre, donc de faire un effort qui n’est pas dans ma nature. Au fond, je suis très rapide et la patience n’a jamais été mon fort. 🏃

Ca fait de moi aujourd’hui quelqu’un qui d’un côté est supercool et avec qui tout est possible… mais qui de l’autre côté est très intransigeant quant au territoire et l’équilibre dans une relation. Certes, j’ai beaucoup reçu ou pris, mais j’ai surtout cette sensation d’avoir énormément donné… trop. 🎁

J’avais tellement besoin d’être aimé… que je me suis perdu dans les méandres des compromis, du sauvetage ou de la disponibilité en outrance. Ca s’est vu dans certains de mes boulots, la dépression que j’ai vécu, mes pathologies, mon état financier, le déséquilibre dans mes relations et ma tendance suicidaire qui a durée de longues années. 😔

Je me suis tellement renié pendant tellement longtemps pensant que c’était moi qui avait un problème et que c’était à moi de m’adapter aux autres. Je ne pense pas que les gens voyaient ça chez moi. Ca se passait dans mon fort intérieur. Quand j’entends parfois ce que les gens pouvaient penser de moi, ça ne correspond pas du tout avec mon vécu ou ressenti. 😏

Encore aujourd’hui quand je dis que je suis très timide, que l’estime que j’ai de moi n’est pas très haute et que je me sens très vite de trop quelque part, les gens me regarde bizarrement et souvent ne me croient pas. ✌️

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui je suis de plus en plus MOI et je ne fais plus ces compromis que je faisais dans le passée. Le résultat ? Simple… Peu de gens restent dans ma vie ! Je pense qu’il est considéré normal d’aider, de servir ou de s’oublier. Pour moi, c’est terminé ça ! ☀️

Alors, il ne reste dans ma vie que ceux qui se contentent de mon amitié, de mon amour simple… sans attendre quoi que ce soit d’autre de moi. Quand j’arrive quelque part, je viens le coeur plein… mais souvent les mains vides. 🙌

Tout en étant cool, tout en aimant tous… je ne crée pas un lien de proximité avec tout le monde. Ce n’est pas que je ne VEUX pas. Au contraire, j’aimerais beaucoup. Je ne le PEUX pas, je ne le peux plus. D’être copain avec les gens c’est facile… mais jusqu’à un certain niveau, jusqu’à une certaine distance. 😟

Je suis un homme… rien de plus, ni de moins. J’ai besoin d’être considéré tant que tel. Dès que quelqu’un me mets à la place du thérapeute, du père ou du sauveteur… je sens le vieux piège se refermer sur moi, alors je peu sentir de la colère ou de l’énervement et peux devenir dur. Je ne suis pas là pour ça… Je suis là pour VIVRE et ces rôles me l’empêchent. 😅

Ca marche dans l’autre sens aussi. Quand quelqu’un cherche à me sauver, me donne des conseils, ne m’entend pas ou m’infantilise, je ne pense qu’à une chose… partir ! Je vois bien que je suis encore en réaction. Ma liberté est encore tellement fraiche… 🏃

Pour l’instant je manifeste encore démonstrativement mon choix quand je me trouve dans un rôle que j’ai trop connu dans le passée. Dans quelque temps, quand j’aurais intégré l’apprentissage disant systématiquement NON à ces répétitions en me positionnant solidement, l’équilibre reviendra sûrement et je pourrais à nouveau accueillir tout le monde, comme j’aime. 🌻

Ce qui me touche profondément, c’est que sur ce chemin je blesse des gens. Des hommes, mais surtout des femmes. Ils n’ont aucune intention méchante. Ils font simplement ce qu’ils ont toujours fait avec moi. Ils ne doivent pas comprendre ce qui leur arrive face à ce personnage bizarre que je suis devenu. Ce n’est pas ce que je veux non plus… Pardon 🙏

Je vous souhaite une délicieuse journée 🖤❤️💛💚💙💜 

9 commentaires sur « Ni ton thérapeute, ni ton père »

  1. « le coeur plein… mais souvent les mains vides »
    Idem, et j’assume de plus en plus.
    Je discerne l’envie spontanée de faire plaisir de l’obligation.
    Au mois de mai, une « amie » m’a fait un caca nerveux au restaurant. Elle pensait que j’allais payer l’addition…
    Elle en a pleuré mais a fini par entendre que je ne lui devais rien, ce qui bien sûr ne m’empêcherais pas en une autre occasion peut-être de lui faire un cadeau spontané, mais en aucun cas un geste d’obligation.
    Et quelque chose a changé, car une autre amie récemment m’a invité au restaurant, et symboliquement ça m’a interpellé.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Michael….Merci pour cette vidéo sur les enfants et leurs effets miroirs..elle me parle…maintenant j attends l assimilation complète et la gestation…affaire à suivre …Que la volonté du Divin s accomplisse ..Paix à toi ..

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Michael, te lire surtout ce texte me donne VRAIMENT envie d’être plus consciente et plus libre; je commence tout juste à oser affirmer qui je suis en acceptant que, qui je suis ne plaît pas à tout le monde!
    Ah! ce besoin d’être aimée m’a fait perdre beaucoup de puissance et du coup je suis souvent entrée dans une toute-puissance pour compenser. Aujourd’hui, merci de m’inspirer un chemin plus intègre!!!… au plaisir de te croiser!…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de ton retour Claire. D’être aimé de moi-même est ma priorité. C’est comme si des petites discordes me permettent de choisir. Dire OUI à l’autre ou OUI à moi. Parfois je peux dire OUI au deux, mais pas toujours si je ne veux pas retomber dans les vieux compromis ou des jeux psy. Alors, j’assume de ne pas être compris ou aimé. Au plaisir… 🙏🏼

      J'aime

  4. Merci Michael pour ce beau texte témoignage de ton évolution personnelle, inspirant, en résonance avec ce que je vis et désire vivre ! Belle suite dans cette recherche de liberté, la tienne, qui offre aussi la liberté à ceux qui t’entourent ! C’est magnifique !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s