Rester dans le coeur

Cannes La Bocca 06150, France đŸ‡«đŸ‡·

Depuis que je suis dans le processus Pranique et que j’ai compris Ă  quel point la facultĂ© de se nourrir de Prana est liĂ©e Ă  la capacitĂ© d’ĂȘtre dans le coeur, Ă  ĂȘtre Amour, l’importance pour moi d’ĂȘtre Pranique a disparu. 😉

Je pourrais me forcer Ă  rester Pranique. Quand je vois le profil de personnes devenues praniques, je vois bien Ă  quel point les blessures et leurs masques pourraient bien ĂȘtre Ă  l’origine de leur Ă©tat. Je suis persuadĂ© que si je vais dans le Prana de cette maniĂšre-lĂ , je ne tiendrais pas et un jour je recevrais le « retour de la manivelle », si je peux le dire ainsi. 😖

J’ai choisi donc d’utiliser le Prana comme baromĂštre m’indiquant oĂč j’en suis par rapport Ă  l’Amour, si je suis oui ou non dans le coeur. J’ai remarquĂ© que tant que je respecte mon enfant intĂ©rieur, que je suis le mouvement de la vie, que j’ai l’attitude et le comportement adĂ©quates, je n’ai pas faim. 😇

Je n’arrive plus Ă  me faire mal, Ă  me forcer… Ă  faire quelque chose qui blesse mon enfant intĂ©rieur. Je l’ai fait pendant trop longtemps. Quand je nourris mon enfant blessĂ©, je prive mon enfant intĂ©rieur. Et finalement ça tombe bien… Du coup mon enfant intĂ©rieur  est devenu en quelque sorte mon petit ange gardien de l’amour que je me dois et mon guide pour atteindre l’Ă©tat d’Amour de plus en plus. 😍

IMG_1861

Ici Ă  Cannes en regardant, jugeant et conseillant les autres (aĂŻe), j’ai perçu deux facettes de moi qui deviennent redondantes et qui demandent vraiment mon attention. Je vois bien que le miroir me reflĂšte systĂ©matiquement les mĂȘmes images, tant que je n’ai pas changĂ©. 😔

Il s’agit de la notion de territoire et d’une fuite rigide en moi. J’explique… Peut-ĂȘtre ça vous parle aussi. D’ailleurs, n’hĂ©sitez surtout pas Ă  me joindre dans cette mise en question permanent de moi, si le coeur vous en dit. 😉 

Le territoire… En tant qu’ancien sauveteur j’ai la tendance encore Ă  ĂȘtre trop directe et intrusif quand quelqu’un me sollicite. Le rĂ©flexe de faire du « tututu » (qui tue), dont parle Jacques SalomĂ©, en quelque sorte. Au lieu de garder mes distances, je me laisse happer par mon ancien rĂ©flexe de « corriger l’erreur » et j’entre d’une maniĂšre trop directe dans le territoire de l’autre. MĂȘme si mon interlocuteur est ok avec ça… la Vie n’est pas de cet avis ! 😣

Le seul « droit » que j’ai quand je regarde bien dans le miroir est d’Ă©couter, de comprendre, de poser des questions et si mon ami du moment a envie d’avoir un retour… alors, de partager oĂč et de quelle maniĂšre « son problĂšme » fait Ă©cho chez moi. La Communication VulnĂ©rabilitĂ©, tout simplement… juste partager ensemble… m’occuper de ce qui me regarde. 😌

Ok, ça fait longtemps que je « travaille » sur le sujet, que je m’amĂ©liore. J’avoue que ça me fatigue de me voir fonctionner « Ă  l’ancienne ». Je me sens tellement mieux quand je garde mes distances et que je vois que mon « sauveteur » ne s’active plus. ✌

La fuite rigide… C’est plus rĂ©cent. Je suis devenu maitre en esquive. Je suis intelligent et mon mental est fort. Si je ne fais pas assez attention au miroir, je peux tourner les choses comme je le veux, comme ça m’arrange. Ma tendance serait d’Ă©couter mon enfant blessĂ© et d’entretenir mon petit confort puis de me planquer encore et encore… et de ne pas prendre « ma place ». 😏

La maniĂšre dont ça se manifeste chez moi est par le refus de ce que la Vie me propose. Dire NON, lĂ  oĂč le OUI serait plus adĂ©quate et m’approcherais d’avantage vers « ma place ». Je sais dire NON… Je n’ai plus besoin de l’apprendre… Alors, il est logique que je peux dire OUI partout… que je peux me laisser guider tranquillement vers d’autres horizons. C’est la perspective de l’inconfort qu’un OUI pourrait provoquer qui fait que je « rĂ©siste au bonheur ». 🙃

Bon… j’ai du taf ! Rester dans mon territoire, coute que coute… Puis dire OUI Ă  la Vie… et me laisser faire. Je suis trĂšs conscient que l’intĂ©gration de ces deux choses sont essentielles pour que je puisse passer Ă  l’Ă©tape suivante de ma vie. đŸŒșđŸŒŒđŸŒž

Hier soir j’ai regardĂ© ce film avec mes Amis. J’ai adorĂ© ! Vous le trouverez sur le site oĂč je visionne quasiment tous mes films. Si vous voulez un lien direct, faites-le moi savoir par message personnel et je vous l’enverrais avec plaisir. 🎞

Demain je retourne Ă  Saint Cyr sur mer pour le premier stage transformĂ© en retraite. Nous serons au complet. J’ai mĂȘme acceptĂ© une personne de plus, voulant accueillir la Vie telle qu’elle se prĂ©sente. 😍

Mon grand dĂ©fi sera de rester dans l’Amour, avec un grand A. De rester Ă  l’Ă©coute de mon enfant intĂ©rieur, de la Vie, des autres et suivre le Tandava subtil de l’existence… de trouver l’attitude et le positionnement adĂ©quates Ă  chaque instant… De rester dĂ©tendu et confiant… De reconnaitre la main du Vivant en toute chose… MĂȘme si en apparence un inconfort peut ĂȘtre lĂ . 😅

Belle journĂ©e Ă  tous… dans la joie de vous croiser sur cette route magique de la Vie un jour â€ïžđŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œÂ 

10 commentaires sur « Rester dans le coeur »

  1. Je me posais la mĂȘme question concernant l’Ă©tat d’esprit profond d’un ĂȘtre pranique. En ce qui me concerne la vie n’est qu’amour et c’est ce mĂȘme amour qui nous guide naturellement vers un Ă©tat pranique ou non. La question est la suivante : Est-il vraiment sain d’ĂȘtre pranique si l’on n’est pas en harmonie avec cet amour ? Ne faut-il pas mieux accepter les aller-retour, jusqu’Ă  ce que l’alignement soit parfait ?
    Bon cheminement.

    Hyacinthe

    Aimé par 2 people

    1. J’adore ton commentaire… je pense exactement dans le sens de tes questions.
      De mon point de vue je vois des ĂȘtres pratique qui ne sont pas dans l’Amour… tel que je le conçois en tout cas.
      L’avantage de devenir pranique est que la douceur de l’Ă©tat pranique facilite le chemin…
      Faut-il encore que la personne pranique ait assez de conscience et humilitĂ© du chemin qu’il a Ă  faire…
      Merci d’ĂȘtre lĂ … đŸ™đŸŒ

      J'aime

  2. « La maniĂšre dont ça se manifeste chez moi est par le refus de ce que la Vie me propose. Dire NON, lĂ  oĂč le OUI serait plus adĂ©quate et m’approcherais d’avantage vers « ma place ». Je sais dire NON
 Je n’ai plus besoin de l’apprendre
 Alors, il est logique que je peux dire OUI partout
 que je peux me laisser guider tranquillement vers d’autres horizons. C’est la perspective de l’inconfort qu’un OUI pourrait provoquer qui fait que je « rĂ©siste au bonheur ». »

    Il est encore temps pour, dans l’inconfort, dire OUI au PĂ©rou 😉 😉 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s