Plus jamais

Jérusalem, Israël 🇮🇱 

Hier soir j’ai rencontré Stéphanie, une femme très intéressante qui voyage de par le monde avec sa jeune fille afin de lui permettre d’expérimenter les choses plutôt que de les apprendre en théorie. Aujourd’hui elle allait lui faire connaître la deuxième guerre mondiale avec l’holocauste. 😣 

C’était un signe pour moi, m’indiquant que j’allais retourner moi aussi à Yad Vashem, la main de dieu, ce mémorial énorme qui se trouve à environ 8 km de là où je suis et qui sert à  surtout ne pas oublier la shoa. J’y suis déjà allé plusieurs fois pour commémorer le passé, pour témoigner mon respect et peut-être aussi pour valider et inconsciemment entretenir mes racines douloureuses. 😒

Mes parents étaient des survivants de l’holocauste. Mon père a fait un court séjour à Westerbork et s’en était sorti miraculeusement grâce à son père, mon grand-père Max. Ma mère était restée 2 ans et 1/2 à Bergen-Belsen, un camp d’extermination d’où elle est sortie en très mauvaise santé. Elle a quand-même succombé aux conséquences de la guerre 34 ans plus tard. 😔

Mais quel sens a ce lieu dans ma vie aujourd’hui ? Par rapport à ce que je suis en train de vivre ? Je suis quand-même dans un élan de renouveau… avec un deuil peut-être… une libération sûrement.  🤔

Pas très compliqué à mon avis. J’aurais pu y retourner sans être conscient qu’une nouvelle intention pourrait s’exprimer et y aller comme les autres fois pour confirmer peut-être la tristesse, la souffrance, la résilience, mon appartenance à ce peuple « élu » ou encore le côté martyr… ou d’autre raisons liées à à mes racines judaïques.  😅

Je reconnaissais dans cette invitation de la vie la possibilité d’honorer mon passé, de le remercier, de lui dire adieu et de m’y appuyer pour m’élancer vers des cimes nouvelles tel Mahomet sur la dôme dorée. Et c’est ce que j’ai choisi d’en faire. 😍

Je suis donc partie à pied pour une marche d’environ 2 heures pour sortir du centre de la nouvelle Jérusalem vers le sud-ouest. Une belle promenade où, dès que je suis entré sur des chemins non-urbanisés, je me suis laissé accompagner par des mantras de Snatam Kaur. Comme il n’y avait personne, je me suis laissé prendre par sa belle voix et ses beaux chants et j’y ai participé en haute voix, donnant ainsi un rythme sacré et un sacré rythme à ma démarche. 😉 

IMG_3571-001.JPG

Je suis arrivé par derrière, par un chemin en sens unique donc peu emprunté pour aller visiter ce lieu. La première chose que j’ai vu était le wagon au bout de ses rails penchant au dessus du vide. Un lugubre souvenir des trains qui transportaient sans cesse les juifs (et aussi gitanes, homosexuels, malades mentales et des gens qui formaient politiquement un menace) vers, pour la plupart d’entre eux, leur destination finale. 😣

Le mémorial est impressionnant. Vous y trouverez entre autres des allées avec des arbres plantés pour « les justes », ceux qui ont aidé les juifs… un endroit où en permanence les nom de tous les enfants exterminés sont cités… beaucoup d’édifices offerts pas des familles… mais surtout un bâtiment, celui que vous voyez sur la photo avec moi, la structure triangulaire à ma droite. 🙂

Là, chacun est guidé à travers des pièces et des couloirs remplis d’objets qui ont pu être récupérés… de la documentation… et des vidéos permettant de se plonger dans l’histoire et l’ambiance de début à la fin. Pour en savoir plus, cliquez ici…  😊

Je ne suis par resté très longtemps. J’ai surtout fait le parcours historique écoutant des vidéos documentaires de l’époque et des témoignages enregistrés des survivants, puis en lisant par-ci et par-là un commentaire. 😏

En rentrant et en sentant dans mes tripes cette souffrance avec laquelle j’ai grandi par procuration, j’ai prononcé quelques mots m’inspirant de l’Hoʻoponopono, « Désolé, Pardon, Merci et Je t’aime » voulant clôturer ainsi mon histoire personnelle de souffrance. Car c’était ça ce que je suis venu faire… rendre hommage à mon passé et honorer mes souffrances et mes bourreaux… pour partir ailleurs. 😔

Car si je suis l’homme que je suis aujourd’hui, libre et de plus en plus en paix, c’est grâce à mon histoire avec ses souffrances et grâce à ceux par qui je me suis senti blessé. Mon passé me permet de m’élancer… et je n’ai pas l’intention de l’oublier. Merci, merci, merci… 🙏🏻

Les mots forts qui caractérisent l’attitude des survivants et qui ont donné naissance à l’état d’Israel, sont « Plus jamais ». Je pense que cela parle de soi.  Un nouvel ère démarre pour moi. Je n’oublierais jamais d’où je viens… mais plus jamais ça ! 😖

Plus jamais je serais victime… Plus jamais quelqu’un décidera de mon sort ! Aujourd’hui je choisi de cesser de labourer ce terroir de souffrance en moi et profite de cette terre devenue enfin fertile afin de semer et de s’aimer… 💖

Ca me demanderait peut-être de la volonté, de discipline et de la persévérance pour laisser partir mes derniers réflexes. Ca fait déjà quelque temps que j’oeuvre dans ce sens… Mais tout me laisse croire que c’est maintenant le moment propice pour y arriver. Alors, qui sait ? 🙃

En tout cas, je ferais de mon mieux pour diriger mon attention, mon regard et mes paroles encore plus vers le beau, le positif, le constructif, le rêve… vers la douce folie que l’on peut appeler Amour. ❤️

Magnifique semaine à tous ❤️💛💚💙💜 

 

2 réponses

  1. souchon nathalie

    bonsoir michael et merci pour ce témoignage !!! tu répond ainsi à ce que je t’exposais par mail…comment vivre ma différence du fait d’un passé lourd de souffrances familiales !!! tu me donnes la réponse et je t’en rend grâce…aujourd’hui j’étais dans cette famille paternelle et j’y suis allée avec beaucoup de colère rentrée…mais mon âme a réussi à me faire entendre toute la douceur et l’Amour qui est en moi et j’ai pu cottoyer ces gens et quelque part rester dans l’Amour malgré mon immense colère ….pardonner, aimer et aller vers d’autres lendemains, plus haut, plus fort et plus vivant que jamais

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s